Calcul frais de notaire

  • Acquisition d'un bien ancien (plus de cinq ans).
  • Acquisition d'un bien neuf (moins de cinq ans mais déjà vendu une fois).
  • Acquisition d'un bien neuf (moins de cinq ans, jamais vendu).
  • Acquisition d'un terrain.



* Les informations et résultats du tableau ci-dessus sont donnés à titre indicatif et ne peuvent en aucun cas constituer un document à caractère contractuel. Enfin, ce calculateur ne tient pas compte des remises que le notaire peut octroyer en application de l'article L444-2 du code de commerce.


Tout savoir sur les frais de notaire
Les frais d’acquisition immobiliers, couramment appelés frais de notaire sont des impôts et des taxes qu’on doit s’acquitter par le propriétaire durant l’achat d’un bien immobilier. Ainsi, l’appellation est fausse, car ni le notaire, ni le vendeur n’y sont responsables. De ce fait, une certaine somme doit être allouée à l’administration sans oublier de calculer frais notaire. Effectivement, cette charge s’impose à toute, avec des forfaits prévus par la loi, mais ce qui la différencie, c’est la prestation du notaire qui est varié, ce qui nécessite une simulation frais notaire avant de faire son choix.

Pourquoi ces taxes s’appellent frais notaire ?

Avec cette fausse appellation, on a tendance dire et à comprendre que ces taxes sont destinées aux notaires. Toutefois, ces impôts sont pour l’État, même si une partie est destinée à la rémunération de ces notaires. De ce fait, c’est à eux de les percevoir et de les verser dans le Trésor public ou plus précisément dans la caisse de l’état d’où cette fausse appellation.

Impôts, taxe et frais d’acquisition

Il faut comprendre que lors d’une acquisition d’un bien immobilier, plusieurs taxes, impôts et frais sont à la charge de l’acheteur. Pour ce faire, il faut faire un calcul frais de notaire pour éviter les mauvaises surprises. Ces charges incluent le droit d’enregistrement qui est une somme à verser dans le Trésor public ou aux collectivités locales suivant des calculs précis, dont la valeur du bien acquis et le lieu géographique. En général, ces taxes sont comprises entre 3,8 et 4,5 du prix du bien, avec des facultés sauf sur des cas précis dans certaines régions, que seule une simulation frais notaire peut nous apporter plus de précision. En ce qui concerne le débours, c’est une somme que le notaire doit payer pour son client, mais comprise dans leurs prestations.

Ces frais servent à payer les différentes charges afférentes à la production des documents indispensables dont syndic, géomètres experts, des extraits de cadastres, des documents d’urbanismes, les frais de publication des ventes, des inscriptions à des garanties hypothécaires, aux conservateurs d’hypothèques, ainsi que tout ce qui concerne le changement de propriétaire. Toutefois, pour mieux comprendre la totalité des sommes à payer, vaut mieux faire un calcul frais de notaire afin d’éviter les surplus et les mauvaises surprises. Pour ce faire, un simulateur frais notaire en ligne vous apporte plus de précision afin de contrôler vos finances et surtout vos dépenses. En ce qui concerne la rémunération du notaire appelée couramment émoluments, elle doit respecter un tarif bien défini par la loi, donc en général 1,4 % de la valeur du bien. Toutefois, en matière de vente de bien commun, elle doit respecter des tranches d’assiette afin de définir les taux applicables. De ce fait, vous pouvez trouver facilement sur un simulateur frais notaire les détails en faisant des simulations.

Comment calculer les frais d’un achat immobilier ?

Face aux lois, ainsi qu’à la variance de prix que les notaires adoptent, et ce, sans compter des régions, les tranches d’assiette et surtout les taux de prélèvement, il est assez difficile pour un particulier de trouver le bon chiffre concernant le frais d’un achat immobilier. Pour trouver une solution rapide, vaut mieux faire un calcul frais notaire sur un site spécialisé qui va vous apporter le chiffre exact. Toutefois, il faut comprendre que ces frais ne doivent jamais dépasser les 10 % du prix de l’immobilier, sans pour autant descendre en dessous de 90 euros.

Portée de l’estimation de vos frais d’acquisition ?

Face aux ambigüités de la loi, ainsi qu’aux règles qui s’applique dans l’acquisition d’un bien immobilier, une estimation via une simulation frais notaire est indispensable afin de comprendre les charges à payer. Elles concernent particulièrement les acquisitions de biens bâtis, de biens VEFA, d’un bien précis dans le contrat d’acquisition, mais aussi des terrains de ventes entre particuliers qui ne sont pas assujettis aux TVA. De ce fait, le choix d’un notaire est capital, car il adopte librement sa prestation à la différence d’un site spécialisé, ce qui nécessite de faire des recherches sur le web afin de trouver un notaire adoptant un prix intéressant. Cette liberté du notaire incluse uniquement l’achat d’un bien où il est le mandataire. Il faut comprendre aussi que les estimations ne concernent pas les vendeurs avec TVA sur marge et les ventes aux enchères.Simulation frais notairePour plus d’information, vaut mieux s’adresser au notaire de votre choix, car non seulement il vous apporte tous les renseignements nécessaires concernant les frais de vos acquisitions, mais peuvent octroyer aussi des remises, ce que la loi L444-2du 1er mai 2016 prévoit. Bref, le calcul dans un site de simulation de prend en compte que les bases, tandis que les exceptions dépendent de l’appréciation du notaire, particulièrement pour ses prestations et les charges y afférentes, sans oublier la signature ou non d’un compromis en vue d’un achat ce qui peut réduire favorablement le frais du notaire.

Nous contacter
Nous situer

Notre adresse
50100 Cherbourg en Cotentin
Par téléphone
02 33 01 06 53
Par e-mail
boutiqueimmo@gmail.com